Communauté Informatique NDFR.net : Premiers pas sous Linux - Articles
Répondre
Premiers pas sous Linux
Outils du sujet Modes d'affichage
  #1  
Ancien 9 avril 2003, 22h26
Avatar de Fred
Fred Fred est hors ligne
00 Agent
 
Date d'inscription: 19/10/2002
Lieu: MI6 HQ
Âge: 30
Messages: 2 452
Envoyer un message par MSN à Fred
Anniversaire Premiers pas sous Linux

Lien direct de l'article : Premiers pas sous Linux
Ce document est destiné à informer les futurs utilisateurs de Linux, ou tout simplement les curieux qui aimeraient en savoir plus sur ce fascinant système d'exploitation et succinctement sur la philosophie sous jacente. Il constitue un petit guide de départ, qui ne décrit pas le processus d'installation de telle ou telle distribution, doit permettre à tout un chacun d'aborder Linux en sachant un peu plus de quoi il retourne. Le document a été rédigé en décrivant d'abord les avantages et inconvénients du système, l'environnement dans lequel il est né, puis concrètement en abordant le problème du choix des distributions pour finalement décrire rapidement trois distributions types.

J'espère que vous aurez plaisir à lire cet article, et qu'il vous donnera envie d'utiliser plus que KDE sous Linux

Frédéric SAGNES, pour Newdimension-fr.net
V1.1 - 04/2003



Bienvenue à bord de notre vaisseau amiral qui vous conduira à destination en toute sécurité grâce à l'attention de notre personnel qualifié. Nous vous prions de déposer vos cocktails dans les supports prévus à cet effet, et vous rappelons que durant le vol, tout appareil électronique tel les téléphones portables sont prohibés, par mesure de sécurité et de confort. Nous vous invitons à boucler votre ceinture et à vous détendre, toute l'équipe navigante est à votre disposition pour vous rendre le voyage agréable. Les légères perturbations que vous pouvez observer par votre hublot ne sont en aucun cas inquiétantes, elles ne feront que rendre les vues plus agréables après avoir passé ce cap.

Nous vous souhaitons tous un excellent voyage, en cas de problème n'hésitez pas à nous signaler les quelques désagréments que vous pourrez rencontrer, soyez certain que nous ferons tout notre possible pour y remédier. Le champagne ne vous sera offert qu'après stabilisation complète et durable de l'appareil, qui devrait être atteinte au-delà des 20.000 pieds. Durant la période de transition, vous découvrirez les merveilleux attraits de notre destination grâce aux fascicules mis à votre disposition .

Checklist, process 1, 2, 3, 4 ... all systems ready ... décollage



I - Les avantages/inconvénients de Linux ...


1. Un système de type Unix

Tout d'abord, Linux est un système d'exploitation de type Unix, dont la conception est totalement différente des Windows de Microsoft. Linux, c'est d'abord un noyau, le coeur du système, qui permet la gestion du matériel, des processus (ou applications), de la mémoire, et qui assure donc toute interaction entre le matériel et le logiciel. Windows, en comparaison, dispose également d'un noyau, mais il est moins omniprésent et, ce qui est encore plus flagrant dans la version XP, Windows est avant tout une interface graphique, un monolithe dont on ne peut dissocier les différents éléments : on ne verra jamais Windows séparé de son interface graphique, ou de son explorer. Windows propose des services "par le haut" : il installe tout ce dont il a besoin, ainsi que des modules non essentiels à son bon fonctionnement, mais qu'il rend interdépendant, ce qui signifie que les dernières version de Windows ne pourront jamais être installées sur d'anciens PCs : essayes de faire tourner Windows XP sur un ordinateur d'ancienne génération, même avec toute l'astuce d'un utilisateur expérimenté il est impossible de dégraisser XP de manière à ne voir tourner que les modules essentiels.

Ce qui est sympathique sous Linux, comme sur la majorité des OS de type Unix, c'est qu'il est possible de n'installer que le strict minimum, et on va ainsi en installant les logiciels suivant tes besoins et les capacités de ta machine. Linux peut tourner sur une disquette, sur un live CD, un ZIP ou même une clé USB, du temps que ton BIOS peut booter dessus. Donc pour les performances, la 'propreté' du système ainsi que les différentes solutions existantes (en effet, sous Windows, il est impossible de changer d'interface graphique ou d'explorateur par exemple ...). Il est cependant à noter que ces possibilités de contrôle accru sur le système ne vont pas sans quelques complications de prise en main ...

En effet, aborder Linux, c'est aborder un système Unix, dont l'utilisation est peu naturelle pour les habitués du "tout graphique". Il va falloir (re)découvrir la bonne vieille ligne de commande, qui est ici beaucoup plus puissance et donc nullement comparable à celle de Dos. C'est souvent un changement de point de vue, passant d'un environnement utilisateur (Windows) à un environnement réellement administrateur (Linux). Ceci ne signifie pas seulement que l'on obtient les pleins droits sur la machine lorsque l'on s'identifie comme root (l'utilisateur "racine", soit dit l'administrateur), mais aussi qu'il faudra acquérir des compétences beaucoup plus pointues que sous Windows, où la majeur partie de la configuration se fait en visuel (clic'n go). Ceci a des avantages, comme un meilleur contrôle du système, une véritable main mise en tant que root et parfois (souvent, avec l'habitude) des méthodes de configuration plus fines et plus instinctives (le panneau de configuration de Windows n'a rien de naturel pour un utilisateur lambda ...), et des inconvénients, dont le premier qui est la nécessité "d'apprendre" Linux, à grands renforts de documentations, d'ouvrages spécialisés et d'écumage de forums. Même si personnellement je n'avais pas l'habitude de lire les manuels, ici au moins pour la transition cette étape me paraît tout à fait essentielle afin de profiter du réel potentiel de Linux. Alors bien sûr, il existe des GUI dont la Mandrake est blindée, qui sont censés faire le travail à notre place, mais on y perd beaucoup d'avantages, et bien souvent la configuration manuelle correspond plus à ce qui était attendu, et est même parfois plus rapide et moins souvent source d'erreur (même les GUI peuvent se tromper ...).


2. Le logiciel libre

Vous avez sûrement déjà entendu parler du logiciel libre, de GNU, de la GPL, de la FSF peut-être, au détour d'un article sur Linux. Au même titre que ses consorts commerciaux, Linux est un Unix que l'ont peut actuellement considérer comme stable, robuste (supportant bien la charge), flexible et arrivant finalement à maturité (cela ne signifie pas qu'il n'évoluera plus, bien au contraire ...). Mais ce qui, à mon avis, fait de Linux, comme de nombreux autres systèmes d'exploitation libre (les *BSD notamment), un OS si différent, c'est la philosophie sur laquelle il repose. Le logiciel libre part du principe que la propriété intellectuelle est usurpée. Non pas qu'un concepteur ne puisse pas être rémunéré pour son travail, mais qu'il ait au moins la possibilité de rendre publiques ses recherches, dans un cadre légal bien défini, ce qui n'était pas le cas avant l'émergence de GNU et de la FSF. Ces deux organisations, fondement du logiciel libre, ont publié la GPL, General Public License, qui permet à un développeur de publier le code source de ses applications (dans le contexte spécifique d'application de la GPL à du code informatique, elle peut aussi être étendue à d'autres productions) tout en étant certain que les applications qui se seront basées sur son code ou qui auront par quelque manière utilisé son code devront être elles aussi publiées en GPL, et leur code source devra donc ainsi être dévoilé. Ces principes ont permis de construire un parc impressionnant d'excellents logiciels Open Source qui accompagnent communément le noyau GNU Linux dans les distributions existantes. On peut ainsi non seulement profiter gratuitement d'un système complet et puissant, mais aussi accéder au code source pour le modifier ou plus communément en personnaliser la compilation. Car c'est là un des grands avantages de l'Open Source : on peut recompiler ses applications comme bon nous semble, encore ici en ne sélectionnant que ce qui est nécessaire, en patchant les sources pour ajouter de nouvelles fonctions et en optimisant le fonctionnement du logiciel pour la plate-forme utilisée. Pas besoin d'interface graphique pour mPlayer, un des fameux lecteurs vidéo sous Linux ? On recompile sans le support de l'interface graphique, on gagne en place et en performances. Il en va de même pour le support des différent codecs, de la lecture DVD ou encore des nombreuses optimisations spécifiques dont peut bénéficier mPlayer, et encore bien d'autres fonctionnalités. Les exemples sont nombreux ... pour en arriver au noyau. Quelle merveille ce noyau . Il est possible de l'adapter complètement à ta configuration : il suffit de télécharger les sources, et de lancer la configuration. Arrivé là, on sélectionne les modules que l'on veut compiler, autrement dit les drivers, et les optimisations nécessaires. Sous Windows ceci est totalement impossible, ce qui fait que son noyau, et même celui de Windows NT (4, 5 et 5.1), n'est pas optimisé pour telle ou telle configuration, d'où une lenteur et même une instabilité plus flagrante (même si le noyau est loin d'être le seul responsable ...). Bref, en pratique, le logiciel libre apporte un souplesse incroyable, qu'il faut là encore apprendre à maîtriser.


3. La communauté

Linux, c'est bien sûr un système d'exploitation fiable et performant, mais c'est aussi et surtout une communauté internationale de passionnés qui apportent chacun leur contribution au système. Que ce soit sous la forme de développement de logiciel, de maintien de packages, de rédaction de documentation ou même de réponses sur les nombreux forums qui s'y consacrent, cette communauté est réellement la force de Linux. Les rencontres et l'échange dans cette "sphère" Linux est très enrichissante, et permet, outre résoudre les nombreux problèmes rencontrés, d'en apprendre beaucoup plus sur le système et sur son utilisation que dans n'importe quel bouquin. Les personnes qui s'occupent du projet et qui le font vivre sont vraiment très intéressantes, et l'expérience que l'on acquiert à leur contact est très enrichissante. Utiliser Linux, dans le sens préconisé par la communauté, c'est aussi adhérer à cette communauté et ainsi non seulement tirer les bienfaits de l'expérience, mais aussi participer et donner un peu de son temps, lorsqu'on y est prêt, pour aider les autres utilisateurs. En bref, installer Linux est bien souvent inconcevable sans être abonné à une mailing-list ou sur un forum, et sans se documenter .



Nous avons finalement quitté la zone de perturbation, vous pouvez désormais retirer vos ceintures et profiter de la vue et du service mis à votre disposition. Le voyage devrait se poursuivre sans encombre jusqu'à destination où un température de 40°C règne en permanence, sur la plage de sable fin bordée de mer turquoise ... l'accueil ainsi que vos chambres sont d'ors et déjà prêtes, ainsi que la réception de ce soir où vous serez invité à goûter les spécialités locales.

Nous espérons que le voyage se déroule pour vous dans les meilleures conditions, et restons à votre écoute pour toute réclamation. Le voile nuageux ayant disparu, nos charmantes hôtesses vont maintenant vous décrire les différentes régions que nous survolons, tout en vous permettant de réserver votre séjour prochain sur ces différents sites tous paradisiaques



II - Comment se procurer, installer et utiliser Linux ?


1. Quelle distribution ?

Tout d'abord : qu'est-ce qu'une distribution ? C'est avant tout une architecture et un système de configuration qui permet d'installer puis de gérer Linux et les logiciels qui vont avec. Il existe de nombreuses distributions pour des usages bien précis, pour un firewall par exemple, ou un serveur multifonctions, ou encore un système desktop. Ces distributions se présentent donc bien souvent sous la forme d'un kit de Cdrom d'installation contenant le noyau, et une sélection de logiciels qu'il sera possible d'installer, ainsi que des outils qui permettent de gérer ces installations de logiciels (apt sous Debian ou portage sous Gentoo par exemple), ainsi qu'une documentation et parfois un support technique. Certaines distributions sont commerciales, mais leur production est normalement toujours disponible en libre téléchargement, la version boîte permettant notamment d'avoir accès à un support technique, souvent des avantages clients, des jolis CD pressés et à un manuel papier souvent très utile.


2. Laquelle choisir ?

Dans ton cas, les distributions spécialisées ne seront pas intéressantes : pour découvrir Linux, rien ne sert de se fermer des portes avec un système qui n'est pas prévu pour être radicalement modifié. On préconise bien souvent aux débutants de se lancer directement avec une distribution dite "simple" comme typiquement la Mandrake. Cette dernière propose de nombreux outils de configuration graphique, et ne dépaysent pas trop l'utilisateur Windows qui retrouve sa bien aimée interface graphique. Rien n'empêche ensuite de passer à des distributions plus "techniques" comme la Debian, mais la Mandrake a ceci de sympathique qu'elle dispose des deux faces : elle peut être utilisée avec les outils de configuration graphique et pilotée uniquement sous X (le serveur graphique de Linux), ou bien être pilotée en ligne de commande avec urpmi et consorts. C'est donc la distribution que je serais amené à conseiller aux nouveaux venus, qui veulent se lancer rapidement dans Linux sans avoir tellement à lire les documentations et apprendre "sur le tas", aidé par des outils assez intuitifs. Mais cette méthode a pour inconvénient majeur qu'elle bride le nouvel utilisateur : ne voyant aucune raison de passer à la ligne de commande, il restera avec un système dont il n'aura pas compris les réelles subtilités et ne l'utilisera pas à sa juste valeur, c'est en tout cas mon sentiment.
Pour essayer simplement Linux, c'est d'ailleurs un bon choix pour un premier contact, je conseillerais de commencer par des live cd et en particulier Knoppix. Knoppix est une "pseudo distribution", basée sur Debian, et qui permet d'essayer Linux sans avoir à l'installer, ce qui est commode si dual boot n'est pas possible, ou tout simplement pour un premier contact rapide (la Knoppix ne nécessite aucune installation et se configure toute seule). Par contre, ici encore il s'agit d'un système très "graphique", elle amène directement sous KDE et les logiciels sont à la portée de clic, pré configurés, aucun intérêt si l'objectif est de comprendre les fondements de Linux et véritablement "l'administrer". Reste que cette distribution est très bien faite , très pratique à utiliser sur un PC au lycée par exemple, au lieu d'installer sauvagement les applications dont on a besoin.

Finalement, pour se procurer une distribution Linux rien de plus simple, il suffit de se rendre sur le site de la distribution en question pour la télécharger. Il est également possible de trouver en kiosque des numéros spéciaux de magazines Linux qui proposent avec les quelques CD de la distribution (souvent récente, ces numéros spéciaux sortent souvent dans le mois qui suit la release) un petit guide d'installation, succinct mais suffisant pour obtenir un système en fonctionnement. Un bon aperçu de Linux, mais une documentation bien insuffisante pour découvrir et maîtriser Linux. Un premier bain en quelque sorte .


3. La documentation ...

J'ai du en parler tellement ... mais effectivement, la documentation est un élément crucial lors de l'installation de Linux. Même si elle ne sert pas lors de la première mise en route, elle servira forcément le jour où il faudra aller plus loin, et servira d'ouvrage de référence lorsqu'on auras (comme ça m'arrive souvent ...) oublié comment on fait telle ou telle chose. Chaque distribution a son lot de documentation, bien souvent divisée en plusieurs "booklets" : un premier pour l'installation rapide et la configuration, un second plus important comme guide de l'utilisateur, et quelques autres qui dérivent les outils et les spécificités de la distribution. Il est important de se documenter sur la distribution installée pour bien se rendre compte des avantages qu'elle offre, mais il est tout aussi intéressant de se documenter sur Linux en général, pour ne pas être perdu lors du passage de l'une à l'autre des distributions (c'est tout de même rarement le cas ...). Je pense que la meilleur solution, pour vraiment se mettre à Linux, est d'acheter un livre (que certains nommeront "pavé", je me demande pourquoi ) plutôt complet sur Linux voire Unix en général. J'ai un excellent souvenir d'un ouvrage qui confrontait justement un Linux, RedHat en l'occurrence, HP-UX, Solaris et un BSD, alors FreeBSD, et qui amène un regard non seulement sur Linux, mais sur Unix en général, ce qui permet de maîtriser un peu mieux les subtilités de Unix et de Linux, tout en ayant une idée des avantages et inconvénients de différents systèmes.

Donc mon conseil : un bon gros pavé bien conçu sur Unix en général, compter environ 50€, avec une lecture de la documentation spécifique à la distribution choisie, et une inscription à un forum Linux, je conseillerais celui de Hardware.fr :
http://forum.hardware.fr/forum1.php3?cat=11
Ils proposent notamment deux excellents topics pour les débutants, le premier général sur "comment bien commencer sous Linux", le second regroupant tout les liens intéressants, tout deux à lire de toute urgence bien entendu :

http://forum.hardware.fr/forum2.php3?post=16790&cat=11
http://forum.hardware.fr/forum2.php3?post=15979&cat=11


Nous approchons de notre destination finale, l'appareil va désormais perdre de l'altitude avant d'amorcer la phase finale. Durant la descente, vous pourrez observer avec plus de précision les nombreuses îles de l'archipel, et l'exposition portera désormais sur les coutumes des autochtones, réunis en tribus entretenant tous des rapports très cordiaux et formant ainsi une communauté riche et prospère. Très ouverte, cette dernière vous fera découvrir les richesses et curiosités de ces groupuscules aux occupations souvent différentes. N'hésitez pas à demander des précisions, l'équipage est à votre entière disposition. Vous pouvez d'ors et déjà dresser un plan de vos périples, ou attendre l'atterrissage pour choisir les modalités de votre séjour et l'ordre de visite des îles que vous aurez choisi. Certaines sont réputées pour leur végétation luxuriante, d'autres pour leur activité volcanique fascinante, d'autres encore pour la sérénité qu'elles dégagent. Il ne tient qu'à vous de faire votre choix, et n'oubliez pas : aucune destination ne vous est interdite, mais certaines demandent une petite initiation afin d'en apprécier toutes les subtilités.

Nous vous conseillons de les visiter toutes, avant d'en choisir une sur laquelle vous aimerez passer quelques jours, quelques semaines, ou même toute une vie ...
N'oubliez pas qu'il est à chaque instant possible de changer d'îles sans autres conditions que l'adaptation à votre nouvel environnement. Le ciel toujours bleu est souvent le seul dénominateur commun à ces destinations de rêve .



III - Les différentes distributions

Le choix d'une distribution se fait sur plusieurs critères, dont d'abord le niveau d'accessibilité, et le type d'utilisation. Pour commencer, je pense qu'une distribution "graphique" serait plus appropriée, ainsi les difficultés de configuration "manuelles" pourront être palliées par des GUI qui, de plus, sécuriseront les nouveaux utilisateurs venus de Windows, tout en leur permettant d'aborder progressivement la configuration manuelle. Par la suite, des distributions plus "manuelles" permettront un contrôle plus fin du système, lorsque l'utilisateur aura acquis les bases nécessaires.
Le second critère concerne la machine : selon sa puissance et la connexion Internet dont elle dispose, il sera plus judicieux d'utiliser une distribution graphique et/ou basée sur les sources, ou une distribution dépendant beaucoup de l'Internet. Voici un petit récapitulatif des différentes distributions, basées sur mes observations personnelles et les différents tests et commentaires qu'il m'a été donné de lire :


1. Mandrake :

Distribution française, à l'origine basée sur la RedHat, elle a depuis beaucoup évoluée. Très graphique, beaucoup d'outils de configuration et des paquets retouchés pour offrir une configuration et une utilisation plus aisée aux utilisateurs. Bon choix pour débuter, elle souffre parfois de quelques problèmes mineurs dans le releases officielles, qui sont souvent réglés dans la version boîte, et ensuite par mise à jour logicielle. Je l'ai toutefois trouvée un peu lourde (mais ma configuration n'était pas excellente ...), beaucoup de services lancés par défaut (mais facilement désactivables), beaucoup de logiciels installés, Mandrake a parfois le mauvais goût de tout vouloir faire à ma place. Une initiative qui ravira les utilisateurs débutants, mais qui personnellement m'a un peu frustré. Des fichiers de configuration documentés, mais souvent très longs par rapport au peu d'information qu'ils contiennent (cf. httpd.conf d'Apache qui se retrouve en 4 parties ... un peu déroutant et pas franchement pratique), une configuration manuelle un peu laborieuse donc. Reste une distribution très réactive dans ce sens qu'elle intègre souvent en premier les dernières versions de logiciels (avec les problèmes que cela comporte ...), un environnement graphique complet très vite installé et configuré, et globalement un support assez compétent et un développement très actif. Une communauté importante d'utilisateurs, notamment de francophones, et globalement agréable à utiliser en fait une distribution très accessible et flexible, multi usages.

http://www.mandrake.fr

Conseils : Mieux vaut graver les 3 CDs de la distribution, bien qu'elle puisse ne s'installer qu'avec le premier, parce que les 2 derniers regroupent des logiciels très intéressants (un système qui n'a été installé qu'avec le premier CD ne donne pas vraiment tout le potentiel de la Mandrake). Une machine rapide pour les dernières versions, la connexion Internet est recommandée mais pas indispensable. A installer absolument : urpmi, le apt-like de cette distribution, qui permet comme son aîné de mettre à jour le système via Internet en une de commande (prévoir une connexion Internet musclée ...). Les dernières versions boîte sont de très bonne facture, avec notamment un manuel très bien rédigé qui couvre toute la distribution, le tout pour un prix raisonnable (aux alentours de 90€ pour tout le pack et les 8 CDs).


2. Debian :

Ma préférée ... elle a tout pour elle. Pour les premiers utilisateurs plutôt téméraires, elle révèle son potentiel après un domptage délicat mais agréable. A mon avis, la distribution Linux par excellence, elle est développée sans aucun but commercial par une communauté très importante de développeurs aux quatre coins du monde et a la réputation d'être très stable dans sa branche de production. En fait, la Debian est disponible en 3 'versions', ou plutôt branches : la unstable (toujours nommée Sid), qui contient les derniers paquets et qui constitue la version de développement de Debian. Mise à jour très régulièrement, elle sert à tester les nouveaux paquets, qui s'ils se sont révélés stables (aucun bug signalé) durant au moins 2 semaines consécutives, passent en testing. La testing (actuellement nommée Sarge) mature les paquets environ 2 mois, ces paquets sont donc plutôt récents mais toutefois stables, il existe peu de problèmes sur la testing. La stable obtient enfin les paquets après deux mois de tests en testing, ils sont alors pour ainsi dire 'blindés' : aucun bug n'a été signalé, ni dans le logiciel, ni dans le paquet, et les études poussées menées durant les trois mois précédant en unstable puis testing permettent de les considérer véritablement comme 'stables'. Autant dire que la Debian 'stable' est indestructible . Outre ce 'service qualité' d'une efficacité redoutable et qui font de la Debian 'stable' une des distribution les plus utilisées dans les domaines critiques, une approche 'administrateur' et son incroyable système apt en font une distribution véritablement remarquable. Contrairement à la Mandrake, la Debian s'installe sans interface graphique, et laisse l'utilisateur devant un système de base, le dotant des outils qui lui permettront de construire l'environnement dont il a besoin. Apt permet de rechercher, d'installer et de mettre à jour sans aucune difficulté les logiciels disponibles. Un système à découvrir absolument, qui peut paraître décourageant au premier abord pour ceux que la ligne de commande rebute, mais qui se révèle d'une efficacité redoutable dans toutes les situations. De nombreuses autres distributions aux domaines d'application variés basées sur Debian prouvent cette flexibilité exemplaire, conditionnée bien sûr par les connaissances de l'administrateur en charge du système. Certainement un choix d'initiés, qui y retrouveront le contrôle total et le plaisir de logiciels d'origine (sans fioritures, installés avec les paramètres par défaut). La Debian demande plus de temps et d'énergie à configurer, mais le résultat est bien souvent au niveau des attentes : j'utilise personnellement Debian, et je dois dire que j'en suis très satisfait, c'est à l'heure actuelle la meilleure distribution qu'il m'a été donnée d'utiliser. Mais essayez-les par vous-même, je ne peux vous donner qu'un avant goût partial, l'expérience prouve que l'appréciation d'une distribution, et cela est d'autant plus vrai avec la Debian, dépend en grande majorité de l'utilisateur.

http://www.debian.org

Conseils : Documentez-vous bien avant d'utiliser la Debian, d'autant que les manuels sont très bien faits et disponibles dans toutes les langues. Même si la première approche paraît ardue, la persévérance porte bien souvent ses fruits, et l'expérience Debian reste très enrichissante, même si finalement la distribution ne vous plaît pas. Privilégiez la branche 'stable' pour les serveurs de production, et la testing ou même la unstable pour un usage plus personnel, une machine de bureau en particulier. Les outils Debian peuvent paraître peu nombreux par rapport aux aides des autres distributions, mais apprenez à les utiliser à leur plein potentiel : le système apt par exemple est très intéressant et très puissant, je vous conseille de lire toute la documentation à son sujet avant de commencer l'installation. Pour ce qui est de la machine, la puissance requise dépendra de votre utilisation : Debian a la réputation de très bien tourner sur les petites configuration (sans toutefois trop forcer sur les logiciels installés ...), d'être assez flexible et performantes sur les configurations plus conséquentes, du fait de son excellent niveau de finition et de son architecture sans fioriture. Si vous utilisez une distribution 'stable' ou que vous n'avez pas besoin de mises à jour importantes, la connexion Internet n'est pas essentielle. Elle le devient avec la testing, et est absolument indispensable avec la unstable, avec un débit ADSL minimum. Les versions stables sortent assez peu souvent, disons que l'on a droit à une mise à jour (pas une nouvelle version, une mise à jour ) tout les six à huit mois, les versions testing et unstable ne pouvant être mises à jour que via Internet et apt. Il est possible de migrer très facilement de stable à testing ou unstable, et de testing à unstable, mais le retour en arrière est beaucoup plus problématique (conflits de packages ... une méthode à proscrire). Vous pouvez aisément ne télécharger que le CD1 de la distribution, ou même des CDs minimum de 150Mo qui n'installent que la base du système, le reste étant géré exclusivement via Internet par apt. Il existe également des versions boîte, qui contiennent les 8 CDs de la stable probablement accompagnés d'un manuel papier, et qui sont vendus à prix coûtant (question de philosophie ).


3. Gentoo :

La Gentoo est une distribution un peu à part ... contrairement aux distributions 'classiques' qui proposent majoritairement des paquets compilés (binaires), avec le moyen de compiler soi même ses applications, Gentoo veut tout compiler. Quel intérêt ? La compilation prend beaucoup de temps, et ne semble pas apporter de gros avantages ... détrompez-vous . Le premier et plus intéressant des avantages d'une recompilation systématique concerne les performances : sous Gentoo, les logiciels que vous aurez installé seront optimisés pour votre architecture processeur, et seront ainsi plus rapides. Il est de plus possible de configurer le support de telle ou telle fonctionnalité avant la compilation, pour personnaliser le logiciel. Hormis cette histoire de compilation, l'outil de gestion de packages de Gentoo, nommé portage, est plutôt performant et se manipule un peu comme apt. De plus, les fichiers de configuration sont clairs, les mainteneurs de paquets ne sont pas trop intrusifs (ils ne modifient pas trop les sources) mais facilitent grandement l'utilisation de ces logiciels compilés qui, s'ils sont gérés à la main, deviennent vite un cauchemar si l'on ne s'organise pas suffisamment, et je ne vous parle pas des dépendances ... bref, la Gentoo est une distribution bien ficelée, mais clairement réservée à un public d'initiés dotés de machines puissantes et d'une connexion Internet conséquente (eh oui, il faut télécharger toutes ces sources ). Ces 'power users' devront toutefois se méfier, parfois des optimisations trop poussées pourront rendre les logiciels inutilisables. De plus, la recompilation à chaque mise à jour est assez pénalisante puisqu'elle peut prendre beaucoup de temps, suivant la configuration. J'ai mis 3 jours 24/24 pour compiler tout les logiciels dont j'avais besoin à l'époque sur mon bon vieux PII-400 . Reste que le gain en performances reste faible, et le risque conséquent de corruption des binaires l'écarte d'office des domaines à haute fiabilité. Une administration sérieuse et une machine de course peuvent toutefois profiter de la réactivité exemplaire du staff Gentoo qui peut se permettre de proposer avant tout le monde les derniers logiciels, et un large panel d'applications. Portage doit encore mûrir, mais l'augmentation de la puissance des machines joue en la faveur de Gentoo qui jouera très certainement un rôle important dans les prochaines années. Le guide d'installation, bien détaillé, permet de découvrir les dessous d'une installation Linux qui se fait ici presque exclusivement à la main (il est même possible de recompiler le système de base ...), d'une manière plus abordable que la LFS.

http://www.gentoo.org

Conseils : Une machine de brute et une connexion ADSL minimum de rigueur, accompagné d'une connaissance des bases de Linux et d'une bonne dose de patience . Pour tester votre nouvelle machine pleine de leds fluo et épater les potes, c'est la distribution rêvée . On ne force pas sur les optimisations il a dit le monsieur, j'y ai perdu 4 jours de compilation . De même que la Debian, le système de base est nu, et la compilation de XFree et de KDE semble interminable ... sur une ancienne machine


4. Knoppix :

Incroyable, époustouflante, magnifique, sublime : les qualificatifs manquent pour cette distribution qui n'en est en fait pas vraiment une, puisque c'est un "live CD". Le principe ? Il suffit de booter sur le CD, Knoppix s'occupe du reste. Détection du matériel, configuration globale du système, tout est assuré automatiquement et, comme ça n'est malheureusement pas toujours le cas, plutôt judicieusement. On obtient donc un système fonctionnel dès le boot, et tout est très rapide : le démarrage est court, et KDE se trouve tout à fait à son aise, si la configuration suit. La Knoppix contient tout les outils essentiels à une utilisation bureautique et multimédia, et se révèle très pratique en environnement hétérogène. Combien de fois a-t-on dû réinstaller la visionneuse Power Point, le lecteur Flash ou encore Acrobat ? Désormais tout ces problèmes peuvent être résolus par l'utilisation de Knoppix : intégrant les deux principales suites bureautiques disponibles sous Linux, à savoir Koffice et Open Office, ainsi que tout les outils nécessaires à la navigation Internet, la lecture audio et vidéo, quelques jeux, il représente le parfait environnement de bureau "portable". Il est de plus possible de sauvegarder ses paramètres et fichiers personnels sur un périphérique externe comme un lecteur ZIP, une clé USB ou encore une disquette, sous forme compressée et cryptée pour retrouver intacte son environnement de travail. Un véritable tour de force et une formidable démonstration de la facilité d'utilisation de Linux pour le grand public, cet outil exceptionnel est basé sur ... la Debian stable, eh oui ! Autant dire, même si certains paquets alternatifs ont été ajoutés, que la Knoppix est aussi stable qu'agréable à utiliser. Pour l'utilisateur Linux nomade, pour présenter un projet sur une machine inconnue ou encore pour découvrir les avantages de Linux en douceur, rien de mieux que la Knoppix.

http://www.knoppixfr.org

Conseils : Il existe quelques dérivés de la Knoppix, en particulier Morphix qui propose des versions "allégées" de l'original, notamment une version "Power User" avec les dernières versions de logiciels mais sans redondance, et une version plus allégée pour ordinateurs moins puissants, qui tient sur un mini CD. N'hésitez pas à l'utiliser et à la distribuer, son utilisation est parfaitement sans dommages, et les outils intégrés sont pour la plupart Open Source, et tous gratuits. Une version spécialisée pour une utilisation scolaire a aussi été développée, et sera certainement très utile pour initier les élèves à l'utilisation d'un ordinateur (KDE n'est pas si différent de Windows finalement ) ou leur apporter les outils scientifiques Open Source.


5. FreeBSD

Je dois vous faire une confidence ... mon premier contact avec Linux s'est fait avec une Slackware, et je me suis vite intéressé pour la Mandrake. Je l'ai vite abandonné après avoir constater des bugs récurrents et une administration aléatoire (c'était une ancienne version ), pour finalement abandonner Linux pendant un petit moment, restant sur la mauvaise impression d'un système peu aboutit et d'une stabilité toute relative. Et c'est FreeBSD qui m'a redonné le goût d'Unix. Alors bien sûr, FreeBSD n'est pas un Linux, c'est un BSD, mais il est lui aussi Open Source (sous licence BSD cependant) et partage de nombreux logiciels avec Linux. La différence fondamentale vient de l'architecture, qui est ici BSD alors que Linux utilise le schéma System V. On ressent les différences à l'installation et la configuration, qui peut être jugée proche de celle d'une Debian, mais FreeBSD affiche clairement l'objectif : la ligne de commande en sera toujours l'élément central. Il est impossible, pour des raisons de sécurité, de booter en mode graphique sous FreeBSD, et cela a remis en question toute l'approche que j'avais vis-à-vis de Unix : je le considérais comme Windows, mon unique but était d'obtenir une interface graphique et de tout administrer par ce biais. C'est alors que je me suis rendu compte que l'interface graphique n'était pas essentielle, et parfois même handicapante lorsqu'il s'agissait de configurer un système. Résultat : FreeBSD est non seulement rapide, robuste et stable, mais il dégage un véritable sentiment de ... propreté . On a vraiment l'impression d'un système parfaitement cohérent lorsqu'on le configure, un système aux services de l'administrateur, et ce avant tout grâce à ses fichiers de configurations très clairs. Le fichier rc.conf est un régal, recompiler le kernel est également très pratique, tout se fait par des fichiers texte très bien conçus, et il n'existe pas 20 outils qui accomplissent la même tâche. Une Debian de base manque toujours de tel ou tel utilitaire, alors que FreeBSD est utilisable tout de suite. Un exemple ? Un client ftp en ligne de commande, le compilateur GCC, le /stand/sysinstall, tout est disponible par défaut sous FreeBSD, qui tourne de plus sur de toute petites configurations, en prenant très peu d'espace disque, des points véritablement appréciables. Son système de packages propose des paquets binaires, mais aussi et surtout son formidable système de ports, qui permet le téléchargement et la compilation de toutes les applications dédiées à FreeBSD. Pas si différent d'apt, ce système, présent sur tout les BSD libres, dispose d'une excellente finition et se révèle bien plus agréable à utiliser que le portage de Gentoo par exemple. FreeBSD est un excellent choix comme serveur Web, il est d'ailleurs utilisé pour supporter le site d'Apache lui-même, Apache étant le serveur Web phare du logiciel libre. On pourrait lui reprocher son peu de support de périphériques, ce qui le destine plutôt au marché des serveurs à la configuration validée, mais la liste s'agrandit de jour en jour, et la version 5 s'attache à supporter de plus en plus de périphériques. Bref, FreeBSD est un excellent support pour s'entraîner à configurer un système Unix, et un excellent choix pour les petites configurations. Il peut devenir le système d'exploitation idéal d'un serveur, et même pour une machine personnelle, puisque le nombre impressionnant de logiciels portés de Linux vient encore enrichir l'offre de FreeBSD. Son firewall est d'ailleurs très bien conçu, et la dernière version 5 vient rajeunir ce système aux antécédents glorieux. A essayer, après avoir lu la documentation officielle, au moins pour s'ouvrir aux autres Unix et prendre du recul par rapport à Linux. Un véritable amour d'Unix, comme dirait notre petit diablotin intégriste, j'ai nommé Blax` .

http://www.FreeBSD.org

Conseils : Prenez le temps de lire la documentation officielle de FreeBSD, très bien faite, et utilisez autant les ports que les paquets binaires (compiler XFree prend beaucoup de temps ). Si l'envie vous en prend, vous pourrez également reconfigurer votre kernel et même recompiler entièrement votre système avec un petit make world . Parcourez toute l'arborescence et portez attention aux fichiers de configuration par défaut dans /etc et /boot, ils sont bien documentés et vous permettent de paramétrer avec une grande précision le système. La version 5 comprend de nombreuses améliorations, et est encore considérée comme expérimentale, bien qu'elle se révèle en pratique très stable, c'est pourquoi la branche 4 est encore développée en parallèle. FreeBSD est très robuste, et les kits de mise à jour d'une version à l'autre marchent très bien de part la cohérence du système.


Il existe bien évidemment de nombreuses autres distributions, je ne vous en ai présenté ici que trois, que je trouve représentatives, mais le sport principal sous Linux consiste à changer de temps de distribution afin de profiter d'une expérience nouvelle. Essayez celles qui vous plaisent et parlez-en avec vos amis, d'autres utilisateurs, pour apprendre à connaître toutes les faces de Linux


Le voyage arrive désormais à sa fin ... j'espère qu'il n'a pas été trop long, qu'il vous a été agréable, que les hôtesses ont été sympathiques et que l'atterrissage ne vous a pas paru trop difficile. Il semblerait que les discours de notre équipage aient déjà porté leur fruits, vous semblez tous impatient de débarquer . Une exposition d'une semaine devrait suffire pour vous assurer un premier bronzage intégral, et vous préparer à des expériences plus ambitieuses dans notre magnifique et vaste archipel. N''oubliez pas que le village regorge de guides prêt à vous assister dans votre découverte, et à répondre à toutes vos questions. Lorsqu'une île vous aura plue, n'oubliez pas de partager vos observations avec les autres habitants, et de guider les nouveaux venus vers vos coins favoris. Il existe de nombreuses manifestations et spectacles pour vous divertir, et auxquelles vous pourrez également participer. N'hésitez pas à informer vos amis, membres de la famille et autres connaissances des bienfaits curatifs et apaisants de la source qui parcourt l'île (l'Open Source ), et pourquoi pas venir un jour enrichir l'équipage de votre présence, afin de mener à bon port les voyageurs en quête de soleil et de nouvelles expériences.

Sur ce, le commandant vous souhaite un bon séjour, et nous espérons vous revoir bientôt sur nos lignes .



Vous pouvez éteindre votre PC et reprendre une activité normale

Fred
__________________
Eh y'a une grenouill' sur le bureau !!!
... non Gaston y'a pas d'grenouille sur le bureau
Eh y'a un gorille devant la porte !!!
... non Gaston y'a pas de gorille devant la porte
Weua y'a un p'tit oiseau sur la table !!!
... non Gaston
Réponse avec citation
  #2  
Ancien 9 avril 2003, 22h46
Avatar de Werner
Werner Werner est hors ligne
cOWboy attitUDe
 
Date d'inscription: 15/09/2001
Lieu: Stuttgart
Âge: 35
Messages: 2 961
Merci c'est cool on pourra le passer en article quand tu ne seras plus crevé (enfin on en reparlera avec les autres ).
Réponse avec citation
  #3  
Ancien 9 avril 2003, 23h09
Avatar de Fred
Fred Fred est hors ligne
00 Agent
 
Date d'inscription: 19/10/2002
Lieu: MI6 HQ
Âge: 30
Messages: 2 452
Envoyer un message par MSN à Fred
J'attend juste l'avis de Blax` au moins, et de tout ceux qui veulent y apporter des rectifications et des compléments ...
D'ailleurs, si tu pouvais me dire ce que je dois faire exactement pour tout préparer pour un article, parce que je complèterais certainement tout ca pendant les vacances, et je n'ai alors qu'un 56k avec un forfait ric-rac, donc si je pouvais bosser online et juste t'envoyer un mail ce serait sympa.

Sinon, est-il possible de mettre le topic en sticky uniquement sur mon forum ou pas ?
__________________
Eh y'a une grenouill' sur le bureau !!!
... non Gaston y'a pas d'grenouille sur le bureau
Eh y'a un gorille devant la porte !!!
... non Gaston y'a pas de gorille devant la porte
Weua y'a un p'tit oiseau sur la table !!!
... non Gaston
Réponse avec citation
  #4  
Ancien 10 avril 2003, 00h03
Avatar de Werner
Werner Werner est hors ligne
cOWboy attitUDe
 
Date d'inscription: 15/09/2001
Lieu: Stuttgart
Âge: 35
Messages: 2 961
Pour le sticky c'est fait et pour le reste il suffit de nous envoyer l'article en html avec les photos si tu désires en mettre. Normalment quand ça passe en mode article il n'y a plus la limite de taille.
Réponse avec citation
  #5  
Ancien 10 avril 2003, 00h29
Avatar de Benjy
Benjy Benjy est hors ligne
Administrateur
 
Date d'inscription: 21/08/2001
Lieu: Rueil Malmaison (92)
Âge: 33
Messages: 2 043
Envoyer un message par MSN à Benjy
Il faudra juste soit supprimer le 1er message, soit refaire un sujet propre
__________________
Merci de lire et de respecter les règles et d'utiliser la .
Réponse avec citation
  #6  
Ancien 10 avril 2003, 06h08
Avatar de matt-fly
matt-fly matt-fly est hors ligne
(aka Blax`)
 
Date d'inscription: 20/10/2002
Âge: 42
Messages: 291
Envoyer un message par MSN à matt-fly
Je lirai tout ca ce soir
Réponse avec citation
  #7  
Ancien 10 avril 2003, 07h02
Avatar de Fred
Fred Fred est hors ligne
00 Agent
 
Date d'inscription: 19/10/2002
Lieu: MI6 HQ
Âge: 30
Messages: 2 452
Envoyer un message par MSN à Fred
Merci Blax
Quand à l'éventuel article, je ferais le nécessaire pour vous envoyer le texte en HTML.
__________________
Eh y'a une grenouill' sur le bureau !!!
... non Gaston y'a pas d'grenouille sur le bureau
Eh y'a un gorille devant la porte !!!
... non Gaston y'a pas de gorille devant la porte
Weua y'a un p'tit oiseau sur la table !!!
... non Gaston
Réponse avec citation
  #8  
Ancien 10 avril 2003, 17h49
Avatar de matt-fly
matt-fly matt-fly est hors ligne
(aka Blax`)
 
Date d'inscription: 20/10/2002
Âge: 42
Messages: 291
Envoyer un message par MSN à matt-fly
Citation:
Le logiciel libre:
[...] on peut recompiler ses applications comme bon nous semble [...]
et après tu me dis, euuu oué moi j'utilise les pkg bref, pour vous donner un bonne exemple, prennons MPlayer qui n'est autre qu'un lecteur de fichier vidéos. Voici quelques options possibles:

WITHOUT_3DNOW
WITHOUT_DSP
WITHOUT_SSE
WITH_DVD

bon, ici ces options sont auto-détectées, mais c'est un bon exemple. pourquoi compiler un soft avec des options dont on pourrait se passer ?

Citation:
La documentation ...:
[...] oublié comment on fait telle ou telle chose. [...]
pareil au début, mais on apprend vite à s'organiser, du genre, la redoutable méthode tu papier + crayon (duo infernal puisque toujours d'actualité), et pourquoi pas un bon fichier "truk.txt" bien comme il faut.

pas QUOTE: il y a aussi la license BSD quand à l'avenir de unix/linux, rien n'est cuit, tout est frais. les jeux font leur apparition, ce qui commence à grandement émoustiller quelques tentés.
point crucial, le fait Open Source procure une stabilité et sécurité réellement présente car tout le monde paut mettre la main à la .... dans le code (certains font des tests de furieux mais on leur en veut pas tout de même) et souvent donc, on attend pas que la faille ou le bug soit trouver pour une semaine plus tard avoir un fix, mais par exemple, le fix peut être annoncé par mailing avant une annonce officiel (dernière en date, Samba, Sendmail etc.)

le reste = *clap clap*

edit: quand a: mon imprimante usb marche po, mon scanner j'sais po faire: un moteur de recherche c'est pas la pour faire joli, les forums ca existe, les handbooks aussi et le cas final, Paris s'est pas fait en 1 jours
Réponse avec citation
  #9  
Ancien 11 avril 2003, 00h49
Avatar de guty
guty guty est hors ligne
Membre
 
Date d'inscription: 26/11/2002
Lieu: Bordeaux
Messages: 41
Correction orthographique

Ce texte m'a beaucoup intéressé et je l'ai trouvé relativement bien écrit et agréable à lire.

De ce fait j'ai décidé d'y apporter ma modeste contribution: une correction orthographique (mais pas grammaticale).




Un système de type Unix

"une véritable mainmise en tant que root" (main mise)


"essentielle pour proffiter " (profiter)



Le logiciel libre


"les *BSD nottament " (notamment)


"On peut ainsi non seulement proffiter gratuitement" (profiter )

"Il est possible de l'adapter de complètement à ta configuration" (le de est en trop)


"la version boîte permettant nottament d'avoir accès à un support technique" (notamment)




Quelle distribution ?



"ainsi que des outils qui pemettent de gérer" (permettent)

"boîte permettant nottament d'avoir" (notamment)

"les distribution (s) spécialisées ne seront pas intéressantes "

"Un bon appercu de Linux, mais une documentation bien insuffisante " (aperçu)




La documentation ...



"Effactivement , la documentation est un élément crucial lors de l'installation de Linux. Si elle ne" (effectivement)


"et quelques autres qui dévrivent les outils et les spécificités de la distribution" (dérivent)


"Ils proposent nottament deux excellents topics pour les débutants" (notamment)








Voila c'est toutes celles que j'ai vues après une première lecture. Il y en a peut-être d'autres, peut-être pas

Bonne continuation !
__________________
Sharing is humanity's future
Réponse avec citation
  #10  
Ancien 11 avril 2003, 08h24
Avatar de Fred
Fred Fred est hors ligne
00 Agent
 
Date d'inscription: 19/10/2002
Lieu: MI6 HQ
Âge: 30
Messages: 2 452
Envoyer un message par MSN à Fred
Merci Guty, je vais aller corriger tout ça
[edit] : ca vient d'être corrigé
__________________
Eh y'a une grenouill' sur le bureau !!!
... non Gaston y'a pas d'grenouille sur le bureau
Eh y'a un gorille devant la porte !!!
... non Gaston y'a pas de gorille devant la porte
Weua y'a un p'tit oiseau sur la table !!!
... non Gaston
Réponse avec citation
  #11  
Ancien 11 avril 2003, 20h01
Avatar de Mala
Mala Mala est hors ligne
Membre senior
 
Date d'inscription: 27/10/2002
Lieu: Pas dans cette galaxie !
Âge: 39
Messages: 313
Envoyer un message par MSN à Mala
Effectivement trés interessant !

Merci !
Réponse avec citation
  #12  
Ancien 11 avril 2003, 23h30
Avatar de claude922
claude922 claude922 est hors ligne
Inscrit
 
Date d'inscription: 20/10/2002
Messages: 858
Salut Fred, beau travail dit donc

Quand cette article sera terminé, tu me permet de le mettre sur mon site en tant qu'article ?
Biensur avec ton nom d'auteur marqué

Mon site : www.chabel.org
Réponse avec citation
  #13  
Ancien 13 avril 2003, 17h19
Avatar de Fred
Fred Fred est hors ligne
00 Agent
 
Date d'inscription: 19/10/2002
Lieu: MI6 HQ
Âge: 30
Messages: 2 452
Envoyer un message par MSN à Fred
Bon, je viens de remettre tout les posts à jour dans leur version définitive, qui devrait être celle de l'article. Normalement, Format et Benjy ont dû recevoir mon mail avec les fichiers correspondants

J'ai dû largement ecourter le dernier post, il sera normalement remis en version intégrale dans l'article.

PS : Je ne serais pas joignable par mail ces deux semaines ...
__________________
Eh y'a une grenouill' sur le bureau !!!
... non Gaston y'a pas d'grenouille sur le bureau
Eh y'a un gorille devant la porte !!!
... non Gaston y'a pas de gorille devant la porte
Weua y'a un p'tit oiseau sur la table !!!
... non Gaston
Réponse avec citation
  #14  
Ancien 15 avril 2003, 13h37
Avatar de sim140680
sim140680 sim140680 est hors ligne
Droopy style
 
Date d'inscription: 16/11/2002
Âge: 34
Messages: 278
C'est un sacré bon boulot Fred, félicitation!!!

Si je peux me permettre, je te suggere de parler un peu de l'installation!!!!
histoire que les nouveaux utilisateurs de Linux en multiboot avec Windows Me ou Xp ne mettent pas en l'air un partition ou carrement tout leur dur, en voulant redimensionner ou modifier le secteur de boot ou je ne sais quoi d'autre.


Pour telecharger les dernieres Versions toutes distributions:
LinuxISO

ADSL ou mieux! très fortement conseillé!!! :confused:
Réponse avec citation
  #15  
Ancien 15 avril 2003, 21h19
Avatar de rog62
rog62 rog62 est hors ligne
Membre senior
 
Date d'inscription: 16/11/2002
Lieu: Capitale du Condroz
Âge: 52
Messages: 2 349
Envoyer un message par MSN à rog62
Bravo Fred, ...

Mais tu vas être déçu, c'est surtout la photo accompagnant ton article qui m'intéresse.... Ah le soleil, la mer, la plage... Mais je m'égare...
Sans rire, c'est un très bon travail et agréable à lire (ce qui ne gâche rien...)
__________________
Cordialement Rog62

"Comprenne qui pourra..."
Réponse avec citation
Répondre

Signets


Utilisateurs actuellement actifs visualisant ce sujet : 1 (0 membres et 1 invités)
 
Outils du sujet
Modes d'affichage

Règles des messages
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas poster de réponses
Vous ne pouvez pas envoyer de pièces jointes
Vous ne pouvez pas éditer vos messages

Le code BB est oui
Les Smilies sont activés : oui
Le code [IMG] est activé : oui
Le code HTML est activé : non

Aller au forum

Sujets similaires
Sujet Auteur Forum Réponses Dernier message
TightVNC (vncserver) sous linux (Fedora) KnuX Unix/Linux Client 21 18 mai 2006 13h36
Premiers nuages pour Free childerik Actualité 35 17 décembre 2005 23h38
"Installation et premiers pas sous MandrakeLinux 10.1 Official" sur Zebulon.fr Benjy Actualité 3 10 décembre 2004 08h17
Pétition - jeux sous linux fonji Vos news 20 21 mai 2004 22h37
Décaler l'affichage d'un bureau sous Linux (Fedora) KnuX Unix/Linux Client 11 20 février 2004 21h40

Toutes les heures sont au format GMT +2. Il est actuellement 02h38.

Activé par vBulletin® Version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd.