Communauté Informatique NDFR.net : Test du SkypePhone Wi-Fi Netgear SPH101 - Articles
Répondre
Test du SkypePhone Wi-Fi Netgear SPH101
Outils du sujet Modes d'affichage
  #1  
Ancien 28 October 2006, 13h43
Matt Matt est hors ligne
Super modérateur
1 Highscore
 
Date d'inscription: 24/12/2002
Messages: 4 453
Test du SkypePhone Wi-Fi Netgear SPH101

Lien direct de l'article : Test du SkypePhone Wi-Fi Netgear SPH101
Depuis l'arrivée en masse des connexions Internet illimitées, de nouveaux usages se sont développés. Après le mail et la messagerie internet, c'est la téléphonie par internet (VoIP – Voice over IP) qui se répand aujourd'hui comme une trainée de poudre. Le principal protocole utilisé dans la VoIP est le protocole SIP (Session Initialisation Protocol), qui est le principal candidat au remplacement du protocole SS7 (Signaling System 7) aujourd'hui utilisé dans la plupart des réseaux de téléphonie classique. Très utilisé dans les milieux professionnels, le SIP est toutefois largement dépassé dans le secteur grand public par un petit logiciel très connu : Skype.

Jusqu'à présent, Skype souffrait toutefois d'un défaut majeur par rapport au SIP : alors que les téléphones SIP existent depuis quelques années, Skype ne pouvait fonctionner qu'avec un ordinateur, ce qui peut parfois être désagréable par rapport à l'utilisation d'un combiné classique. Mais depuis quelques mois, ce défaut s'efface peu à peu, avec l'arrivée de périphériques USB semblables à des combinés téléphoniques, rendant la téléphonie via Skype plus confortable.

Aujourd'hui, Netgear, l'un des spécialistes du matériel réseau fait encore un pas en avant pour la démocratisation de Skype. Le fabricant vient en effet de lancer le premier combiné Skype sans fil Wi-Fi fonctionnant sans ordinateur : le SPH101.



Présentation


Boîte du SPH101

Nous avons réussi à nous procurer un exemplaire de ce nouveau produit. Le packaging est de relativement bonne qualité, le combiné étant bien calé dans son emballage.

A l'intérieur de la boîte, on trouve, en plus du combiné, une batterie de 840 mAh, un adaptateur secteur 230V (la recharge peut également se faire directement via un port USB, mais le câble n'est pas fourni), un CD contenant un logiciel de mise à jour, différents manuels (un manuel complet en anglais et un guide de mise à jour traduit en différentes langues) et un bon offrant 30 minutes de communication Skypeout et un mois d'abonnement à Skype Voicemail.


Le téléphone et son adaptateur secteur

Une fois déballé, le combiné ressemble à un téléphone tout ce qu'il y a de plus classique. En face avant, on retrouve les habituels 16 boutons des claviers de téléphone portable, un mini-joystick pour la navigation dans les menus et un minuscule écran de 1.7" de diagonale. Sur le côté gauche, le SPH101 propose deux boutons de réglages du volume et une prise oreillette au format 2.5mm. L'autre côté accueil le bouton commandant l'activation du mode mains libre, tandis que le bouton d'allumage se situe sur le dessus. Enfin, on trouve un connecteur mini-USB sur le côté inférieur et un point d'attache pour dragonne dans le coin supérieur gauche.

Ce n'est qu'en retournant le combiné qu'on se rend compte qu'il ne s'agit pas d'un simple téléphone portable, celui-ci arborant un logo Skype sur sa face arrière. On retrouve également sur cette face la trappe d'accès à la batterie ainsi qu'un connecteur pour une antenne externe.

Enfin, sur le bas de l'appareil, on peut constater la présence de deux petits ergots métalliques (un de chaque côté), sans doute prévus pour une éventuelle station d'accueil.


Vues haut et bas


Vues droite et gauche

D'un point de vue esthétique, le combiné est plutôt réussi. Les deux façades sont de couleur blanche, tout comme le rétro éclairage du clavier, tandis que les faces latérales sont argentées. Les différents connecteurs sont protégés par des bouchons en caoutchouc assortis aux couleurs des faces. On peut par contre regretter l'aspect très plastique de l'appareil, en particulier sur la façade arrière, qui est un peu décevant par rapports aux téléphones portables haut de gamme.


Mise en route


La sélection du réseau Wi-Fi

La mise en route du téléphone est particulièrement rapide. Dès l'allumage, il recherche les réseaux Wi-Fi disponibles et s'y connecte, après vous avoir demandé l'éventuelle clé d'accès (le WEP et le WPA sont supportés). Bien entendu, si plusieurs réseaux sont disponibles, vous pouvez choisir lequel utiliser. Il est également possible de définir des réseaux favoris qui deviendront alors prioritaires. Une fois connecté, le logiciel intégré vous proposera de vous connecter à un compte Skype existant ou d'en créer un directement depuis le téléphone. Il ne reste alors plus qu'à attendre que la liste de contact soit téléchargée et vous pourrez passer des appels.


La liste des contacts


Utilisation

Pas de surprise de ce côté : ce téléphone est presque aussi facile à utilise qu'un téléphone classique. Pour appeler un contact Skype, il vous suffit de le sélectionner dans votre liste de contacts, tandis que pour appeler un téléphone classique via SkypeOut, il vous suffit tout simplement de composer le numéro sur le clavier. Un petit détail tout de même : il faut composer le numéro complet au format international, c'est-à-dire qu'il faut par exemple remplacer le 0 initial par un 33 pour les numéros français.

Chose surprenante par contre : bien que Skype permette normalement l'envoi de message texte et alors que tous les GSM permettent d'envoyer des SMS, ce téléphone ne supporte que les communications vocales ! C'est fort dommage, surtout pour un appareil de ce prix.


Le menu

Côté options, le menu du téléphone ne propose que peu d'entrées, ce qui simplifie encore son utilisation : contacts, historique, ajout de contact, recherche, services (SkypeIn, Voicemail, etc.), et paramètres.
Cette dernière entrée vous permet d'intervenir sur les paramètres de votre compte Skype (profil, transfert d'appel, autorisations), mais aussi sur les paramètres du téléphone (réseau, sonnerie, date et heure, luminosité, volume). Malheureusement, aucune option ne permet de changer la langue des menus, il faudra donc se contenter de l'anglais.


Performances

Jusqu'ici, ce téléphone est globalement au même niveau qu'un téléphone GSM d'entrée de gamme : tout à fait correct, mais sans fioritures. Passons maintenant aux points les plus importants, c'est-à-dire la qualité sonore et la tenue de la liaison réseau.

Visiblement (ou plutôt auditivement), la qualité sonore est un des points forts du SPH101. La conversation ne souffre en effet d'aucun bruit de fond, ni de craquements, ni même des petits blancs si courants avec les GSM. Globalement, que vous appeliez un fixe ou un contact Skype sur ordinateur, la qualité sonore se situe à un niveau très proche d'un téléphone filaire classique, et devant les téléphones GSM et Freebox. La qualité est similaire à celle obtenue avec Skype sur PC et meilleure qu'avec Skype sur PDA (testé sur Asus MyPal A636).

Niveau réseau, même constat : on sent bien que le fabricant maitrise les technologies Wi-Fi. Durant mes tests, j'ai pu me déplacer dans mon immeuble, descendre au rez-de-chaussé (j'habite au premier étage), sortir de l'immeuble, et tout ça sans perdre la liaison avec mon routeur Wi-Fi (un Linksys WRT54G). A titre de comparaison, à environ 6m du routeur et avec 3 murs (non porteurs) de séparation, la réception du signal est encore à 57% alors qu'elle est à moins de 30% sur un Powerbook 12".


Autonomie et encombrement

Sur ces deux points, le SPH101 est un peu plus à la traine par rapport à ses concurrents. En veille, l'autonomie n'atteint même pas la journée complète (21h30, à 4m du routeur WiFi) et les conversations ne pourront pas durer beaucoup plus de 2h. Par rapport aux GSM, on est loin derrière, aussi bien en veille qu'en conversation. Par rapport à un PDA équipé de Skype, la comparaison est plus difficile : le MyPal A636 que nous avons utilisé comme point de comparaison dispose d'une très longue autonomie en veille complète (plus de 10 jours), mais beaucoup moins en veille classique (2-3 jours) et encore moins lorsque le WiFi est activé (une dizaine d'heures). Il reprend par contre nettement l'avantage en conversation (environ 4h). Si vous voulez être constamment joignable, et donc connecté, le SPH101 prend donc l'avantage, mais il le perd dans les autres cas de figure.

Cette autonomie un peu faiblarde est due à la batterie de petite capacité (840 mAh, contre 1150 mAh sur le SPV C600 ou encore 1300 mAh sur le MyPal), mais malheureusement ceci ne se répercute pas sur l'encombrement : la batterie est à peine plus petite que celle du SPV, et au final, le SPH101 est un téléphone plutôt encombrant compte tenu de ses fonctionnalités.
Le voici comparé à un SPV C600 (déjà relativement encombrant pour un téléphone portable), un iPod 5G et un PDA Asus MyPal 636).


De gauche à droite : SPV C600, SPH101, iPod 5G et Asus MyPAL A636


De gauche à droite : iPod 5G, SPV C600, SPH101 et Asus MyPAL A636


Prix et coût de revient

A l'achat, ce SkypePhone fait très mal. En effet, à près de 250€ le téléphone, il faut vraiment être un gros consommateur de Skype pour rentabiliser l'achat.
Ce prix est à comparer aux tarifs des concurrents proposés par les opérateurs de télécommunications français : chez Free, il ne vous coûtera que 60€ pour un mobile Wi-Fi et 200€ pour un mobile Wi-Fi/GSM (utilisable avec un abonnement GSM à carte prépayée). Chez Neuf, le mobile Wi-Fi/GSM est à 1€ mais avec obligation de souscrire à un forfait GSM (à partir de 22€ par mois pour 1h30 de communication). Enfin chez Orange, on trouve des mobiles Wi-Fi/GSM à partir de 80€ avec un forfait GSM et pour engagement de 2 ans, ou 270€ sans engagement.
Bref, à l'achat, le SPH-101 est cher par rapport à ses concurrents directs, et quelques fonctionnalités « gadget » (lecteur MP3/Photo/Vidéo, navigateur Web, client mail, dictaphone, agenda, etc.) auraient été appréciables pour faire passer la pilule, d'autant plus que les mobiles Wi-Fi/GSM proposent généralement ce genre de fonctionnalités pour à peine plus cher !

A l'usage par contre, il en va autrement. En effet, les offres imposant un abonnement GSM ne font clairement pas le poids sur ce point, puisqu'il vous en coûtera au moins une vingtaine d'euros par mois et les mobiles proposés par les opérateurs cités ci-dessus sont liées à un abonnement Internet (et en l'absence d'explications claires à ce sujet, il subsiste un gros doute quant à la possibilité d'utiliser la téléphonie Wi-Fi en passant par un terminal Internet autre que celui de l'opérateur). Sur ce plan, avantage donc au SkypePhone pour sa polyvalence et l'absence d'engagement.

Enfin, il reste le prix des communications. Là, ce sont de nouveau les opérateurs Internet qui prennent l'avantage. En effet, Free et Neuf proposent tous deux la gratuité des communications vers de nombreuses destinations, alors qu'avec Skype seuls les appels vers d'autres utilisateurs de Skype son gratuits.
Pour appeler des téléphones fixes, il vous en coûtera au minimum 2 cts la minute.

Au final, ce téléphone sera surtout intéressant pour des personnes voyageant beaucoup dans des lieux disposants d'une bonne couverture WiFi pour palier à l'absence de support GSM.


Conclusion

A part quelques défauts de jeunesse, ce premier téléphone Skype est globalement un bon produit. Toutefois, son prix élevé le réserve pour l'instant uniquement aux gros consommateurs de téléphone. Par ailleurs, l'absence de support GSM et SIP risque de rapidement poser problème pour faire face à l'arrivée des Smartphones, dont certains sont également équipés de connexion Wi-Fi permettant d'utiliser des logiciels de téléphonie SIP ou Skype (en particulier pour les Smartphones sous Windows Mobile).

Points forts :
- Innovant
- Simple d'utilisation
- Recharge sur port USB
- Excellente qualité audio
- Qualité de la partie Wi-Fi
- Sans engagement

Points faibles :
- Prix
- Pas de messages texte
- Pas de GSM et de SIP
- Un peu encombrant
- Autonomie
- Aspect un peu « cheap »


Liens utiles

Comparer les prix du SkypePhone Wi-Fi Netgear SPH101
Site officiel de Netgear France
Site de support de Netgear France
Réponse avec citation
Répondre

Signets


Utilisateurs actuellement actifs visualisant ce sujet : 1 (0 membres et 1 invités)
 
Outils du sujet
Modes d'affichage

Règles des messages
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas poster de réponses
Vous ne pouvez pas envoyer de pièces jointes
Vous ne pouvez pas éditer vos messages

Le code BB est oui
Les Smilies sont activés : oui
Le code [IMG] est activé : oui
Le code HTML est activé : non

Aller au forum

Sujets similaires
Sujet Auteur Forum Réponses Dernier message
Test du routeur Wi-Fi RangeMax Next Netgear WNR854T Cougar Articles 3 30 November 2007 18h42
Test des adaptateurs CPL Netgear HDX101 et XE104 Cougar Articles 4 26 December 2006 15h16
Test de la solution de stockage réseau Netgear SC101 Cougar Articles 26 30 August 2006 20h42
Test du routeur (WGT624v2) et de la carte PCMCIA (WG511T) Wifi Netgear Fred Articles 42 31 August 2004 17h44
Test du routeur Wifi Netgear WGT634U Werner Articles 9 31 August 2004 14h29

Toutes les heures sont au format GMT +2. Il est actuellement 19h04.

Activé par vBulletin® Version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.